Luttes au pied de la lettre

Cover
Titel
Luttes au pied de la lettre.


Herausgeber
-, -
Erschienen
Lausanne 2006: Editions d'en bas
Anzahl Seiten
224 S.
Preis
Pierre Jeanneret

Ouvrage collectif qui ne compte pas moins de vingt-sept auteurs, ce livre appartient à un genre dont la qualité est par essence inégale et le contenu quelque peu hétérogène, même si la plupart des contributions tournent autour des luttes sociales par et pour les pauvres, les oubliés, les prisonniers, les prostituées, «ceux d’en bas» en un mot, ces couches populaires les plus marginalisées qui étaient restées à l’écart du courant historiographique né de 1968 et centré sur les luttes «prolétariennes». Figure centrale incontournable et attachante, explicitement ou implicitement présente : celle de Michel Glardon. Le livre se refuse cependant à être un panégyrique, a fortiori une hagiographie, ni même un hommage trop personnalisé. Il souligne que les Editions d’en bas furent et restent le travail d’une équipe, d’un collectif, même si la place de leur charismatique fondateur y fut immense.

Seules les trois premières contributions relèvent de l’histoire éditoriale stricto sensu. Une étude (sommaire) du catalogue permet de dégager les grands axes de publication, « lesquels n’ont pas toujours fait l’unanimité, d’aucuns voulant privilégier l’approche historique, d’autres le témoignage ou encore la dimension pamphlétaire ». On trouvera aussi des renseignements intéressants sur le contexte de la fondation des Editions d’en bas en 1976 (en pleine récession économique accentuant la marginalisation), sur leurs critères de publication, leurs structures internes et leurs canaux de diffusion.

Dans la vingtaine de contributions qui suivent, nous sommes face à un kaléidoscope. Une place importante a été faite aux auteurs féminins et aux combats féministes. Loin de se cantonner aux récits de vie - quelle que fût leur force émotionnelle - les Editions d’en bas ont toujours veillé à «être attentif à la réflexion historique ou actuelle sur les dysfonctionnements de la société suisse ou de la planète.» Il faut saluer aussi leur rôle de passeur de culture, en collaboration avec des éditeurs d’outre-Sarine. On ne saurait non plus omettre leur fonction de «découvreur» de problématiques nouvelles, notamment historiques et écologiques. La place nous manque ici pour évoquer une série de pertinentes réflexions : ainsi sur la suspicion qu’il convient d’entretenir envers une histoire orale où le témoignage brut subjectif est trop souvent perçu d’un point de vue positiviste. Une série d’autres contributions font le point, elles, sur le «devenir des luttes» relayées par les Editions d’en bas dans les prisons, pour les réfugiés, ou encore face aux centrales nucléaires.

La structure de l’ouvrage, avec ses éléments un peu disparates, peut déconcerter au premier abord. On comprend vite qu’elle est en phase avec l’esprit même de ces Editions militantes qui se sont donné trois fonctions rappeler les lunes (devoir de mémoire), les accompagner, voire les précéder. De ces mobilisations populaires, le livre offre un bel éventail.

Citation:
Pierre Jeanneret: compte rendu de: Luttes au pied de la lettre, Lausanne: Editions d'en bas, 2006, 224 p. Première publications dans: Revue historique vaudoise, tome 115, 2007, p.319-320.

Redaktion
Veröffentlicht am
12.05.2010
Beiträger
Redaktionell betreut durch
Kooperation
Die Rezension ist hervorgegangen aus der Kooperation mit infoclio.ch (Redaktionelle Betreuung: Eliane Kurmann und Philippe Rogger). http://www.infoclio.ch/
Weitere Informationen